LE CLIMAT D’APPRENTISSAGE

Le contexte
pictos labofoot-06
L’éducateur de football

Aujourd’hui, le club de football est perçu comme le 3ème lieu d’éducation, après les parents et l’école. Dans un contexte sociétal où l’éducation du jeune enfant tend à être de plus en plus complexe (nouveau modèle parental, différentes mœurs culturelles, nouveau mode de communication – internet et réseaux sociaux ), la mission éducative de l’éducateur de football est essentielle.

L’évolution des formations fédérales des éducateurs, depuis quelques années, prend de plus en plus en compte la manière de faire apprendre les joueurs, en mettant en avant les pédagogies les plus adaptées en fonction de l’âge et les conditions à créer pour favoriser l’acquisition du jeu. Aujourd’hui, le climat d’apprentissage est aussi important, voire plus, que le contenu de la séance car il conditionne fortement la capacité qu’ont les joueurs à s’impliquer pour progresser.

A – Qu’est ce que le climat d’apprentissage ?

Définition : C’est le contexte d’entraînement créer par l’éducateur. Il induit le niveau d’implication des pratiquants dans la réalisation des exercices et la qualité des relations entre les joueurs et l’éducateur. Il influence la motivation du groupe et oriente le joueur vers le désir d’agir, d’apprendre, de progresser (climat de maîtrise) ou le désir de se comparer à l’autre, de rechercher le résultat (climat de compétition).

On distingue 2 types de climat d’apprentissage :

le climat de maîtrise:

  • L’investissement durant l’entraînement est encouragé
  • La difficulté et l’erreur font partie de l’apprentissage
  • Les enfants sont centrés sur la tâche à effectuer
  • Les enfants reçoivent un renforcement positif

le climat de compétition:

  • La compétition entre coéquipiers est encouragée
  • Les erreurs ne sont pas utilisées et sont sanctionnées
  • Les enfants sont centrés sur le résultat

Un climat idéal permet d’apprendre le football en développant :

1 l’autodétermination :

  •  Plaisir de découvrir et d’apprendre (agir en encourageant la prise d’initiatives) – plaisir de réussir (impliquer pour développer le projet personnel puis le projet collectif)
  • Plaisir de jouer (faire prendre conscience des sensations que procure l’activité)
  • Plaisir de se donner des défis

-> un pratiquant acteur

2 – la compétitivité : organiser des situations sous contrainte

  • pour utiliser ses erreurs
  • pour apprendre à gérer les émotions, les frustrations

-> un pratiquant endurant mentalement

B – Comment créer un climat idéal:

  • Poser un cadre de fonctionnement: règles communes en termes de droits et devoirs (attitudes appropriées, langages adaptés …) avec de possibles sanctions définies et connues de tous.
  • Prendre en compte les motivations des joueurs (individuelles et collectives) en les incitant à être enthousiastes.
  • Sécuriser la relation: donner confiance de façon équitable, renforcer l’estime de soi
  • Relation entraîneur – joueur: s’intéresser à l’enfant, prendre en compte sa personnalité, sa singularité
  • Relation entre joueurs: établir des règles de vie ; favoriser les échanges et les coopérations
  • Avoir une communication positive: être disponible, attentif, écouter, expliquer, conseiller, orienter, questionner, valoriser.
  • Avoir une attitude bienveillante: posture, regard, gestuelle, tonalité de la voix.
  • Mettre en place une pédagogie active avec un suivi d’objectif adapté
  • Maintenir un niveau d’exigence mentale élevé (niveau d’attention et d’engagement dans la tâche) par une animation dynamique.
  • Utiliser le plus souvent des formes jouées, avec des objectifs et des consignes clairs, compris par tous les joueurs.
  • Développer l’esprit d’équipe tout en favorisant les initiatives et les prises de risques.
  • Valoriser la production des joueurs quelque soit le résultat.

C – Comment évaluer le climat d’apprentissage

  • Le degré de plaisir éprouvé durant la réalisation des exercices (souriant, positif…)
  • L’envie de bien faire ou le désir d’apprendre (qualité de l’investissement, concentration, application, communication entre eux, réponses aux questions posées par l’éducateur)
  • Les efforts fournis (sont ils actifs, passifs…?)

pictos labofoot2-24
L’objectif pour l’éducateur : tous les joueurs doivent progresser


Télécharger le Pdf : le climat d’apprentissage

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *